sam06avr21:0021:00 Alain Pire ExperienceConcert au spacium

Détails

Formé il y a un peu plus de six ans, Alain Pire Expérience a commencé par enregistrer un album avant de se produire sur scène. Le groupe est à la fois influencé par le psychédélisme des Sixties et par la démarche exploratoire des grands trios de l’époque que sont Cream et Jimi Hendrix Experience.
Marcus Weymaere (drums) : joue avec de multiples groupes en Flandres comme le Guy Swinnen Band (ex Scabs), Fish on Friday, Phil Bee – Il également le batteur de l’émission The Voice
René Stock (bass) : accompagne les pointures de Blues sur toutes les scènes européennes, il est actuellement le bassiste du guitariste australien Rob Tognoni.
Alain Pire (guitar, vocals) : a notamment joué avec Such a Noise, Huy! et Michel Drucker Expérience.

L’album « Cambridge » sorti en 2014 a reçu un excellent accueil !
Les concerts sont torrides et chaque musicien s’exprime avec toute sa virtuosité et sa créativité.
Le second album « Songs from the 13th Floor » est sorti en janvier 2017 et The Sun don’t Shine ainsi que Lazin’ in the Afternoon ont été en rotation haute sur Classic 21 pendant plus de 6 mois …
Une vingtaine de dates en 2018 dont le célèbre Cavern Club de Liverpool en mai devant un public en délire et un accueil absolument fantastique au festival psychédélique de Cardigan (UK) en août 2018 et en août 2019.
Le groupe s’est produit à Londres en juillet 2019, juste après la sortie de son 3e album  : APEX en 2019, probablement leur meilleur selon les fans !
Un album « live » enregistré à Cardigan est sorti en mars 2020 et en juin 2020 en version double-vinyle
Le cinquième opus « Purple Skies » est sorti en septembre 2021
Le sixième album est en cours d’enregistrement et sortira au printemps 2024 – le 1er single tiré de l’album : The Journey, a cartonné sur Classic 21 pendant tout l’été.

La presse

« One of the weekend’s favourite discoveries for us, The Alain Pire Experience came from France and brought joi de vivre with them. A no frills trio playing pop hits that never were, it was simply an exercise in good songcraft, one strong tune after another. You could argue that Alain’s band had the least interest in acknowledging any musical development made after 1971 – but when the songs are this good, who cares? I know I went straight upstairs and bought all his albums when the set ended. »
Thestrangebrew.co.uk – 2020

« Purple Skies » van Alain Pire Experience staat vol verrukkelijke nummers, waar in van begin tot einde van genoten heb en ik kan deze schijf dan ook zeer aanraden aan liefhebbers van psychedelische rock en de betere pop.
Carry Munter (NL)

Alain Pire is a mean guitarist ! And his bassist, René Stock and drummer, Marcus Weymaere, are shit-hot too !!! – There’s no doubting their desire to create music as escapist and elevating as their inspirational forefathers
Chris Twomey – Shindig Magazine – 9/2021

Quand un des maîtres du rock psychédélique belge a l’occasion d’aller donner des leçons de musique spatiale sur les terres mêmes où est né le phénomène dans l’Angleterre des années 60, ce n’est pas un simple concert, c’est une messe. Alain Pire et son groupe, en effet, sont allés porter la bonne parole du néo-psyché à Cardigan, port gallois, lors de deux éditions du Festival Of Psychedelia tenues en 2018 et 2019 et le tout a donné ce nouvel album ʺLive at Cardiganʺ à ajouter à la discographie du guitariste de Huy. – Comme pour les précédents albums d’Alain Pire, nous ne saurions trop vous conseiller ce ʺLive in Cardiganʺ qui confirme ce que l’on pensait de ce fantastique musicien, aussi à l’aise en studio que sur les planches.
– François Beckaert – Music in Belgium

A guitar hero in the making !
– Andrew Morten – Shindig Magazine

Alors que le premier album était une référence au psychédélisme anglais, que le deuxième était plus proche du psychédélisme américain, ʺApexʺ fait référence aux initiales de l’Alain Pire Experience et se veut peut-être une référence à lui-même. Ce n’est pas usurpé car Alain Pire et son groupe peuvent sans problème se poser comme des mètres-étalons du bon goût et de la pertinence en matière de rock psychédélique néo-classique.
– François Beckaert – Music in Belgium

Votre nouvel album est absolument génial ! – Super top vraiment ! – qui témoigne d’un très gros travail de votre part
– George Bonazzelli – Radio Polynésie Première – Tahiti

Je vous propose un extrait d’un très très chouette album – APEX d’Alain Pire Expérience. C’est un véritable style qu’il s’est forgé avec ce mélange de sonorités Sixties et de sonorités actuelles – Voici l’excellent « I Saw the Light Today ».
– Marc Ysaye – Les Classiques – 12/05/19

L’album est arrivé, composé de 7 titres d’excellente tenue, dont le nouveau single « Have some Fun », qui semble tombé d’un camion d’inédits des Beatles.
– Cédric Godart – Métro Magazine

Tout le disque est une réussite absolue ! – Il y a encore des musiciens belges de grand talent et ceci en est la preuve
– Alain Bourguignon – Prog Magazine

Avec leur nouvel album APEX, le plus british des trios belges – qui se frotte d’ailleurs depuis peu et avec succès aux scènes insulaires, dont celle de Liverpool – épure et fortifie la formule : redonner vie en 2019 à l’esprit psychédélique des mid-sixties, exploratoire autant que jubilatoire
– Bernard Vincken – Prog Censor

A propos du titre Run Away, voici ce qu’en dit David Bash, directeur de l’International Pop Overthrow :
“This is an excellent song! I can’t wait for the album!”
Je vais maintenant vous parler d’un album qui vient de sortir, cet album est tout à fait formidable, il s’appelle « Songs from the 13th Floor » d’Alain Pire Expérience
– Marc Ysaye, les Classiques 8/1/17

« Ecoutez bien ce morceau, c’est une merveille, ciselée dans l’art de la musique psychédélque – voici Thing Behind the Sun »
– Marc Ysaye – Les Classiques du dimanche matin – RTBF – 8/8/15

« Voici donc un disque qui de fait aurait aisément pu paraître en 1969 mais c’est ici tellement bien fait, avec un tel coeur et du talent, qu’on le prend tel quel »
– Thierry Coljon – Le Soir

« Cambridge is well written, competently played and cleanly produced ! – Seven tracks that expertly channel The Beatles, Cream, Barrett and the Floyd… »
– Andy Morten – Shindig Magazine

« Après un tel lessivage psychédélique, force est de constater qu’Alain Pire et ses sbires n’ont rien inventé de neuf mais ils recyclent avec un sens merveilleux du style et de la personnalité les références psychédéliques anglaises qui doivent être considérées comme sacrées, tant elles furent magnifiques et libératrices en ces magiques années 60. Bon après ceci, on revient obligatoirement dans les tristes années 2010, mais qu’est-ce qui nous empêche de rejouer ce disque et de rester coincé indéfiniment en 1967? Rien. »
– François Becquart – Music in Belgium

« On y retrouve des effets sonores propres aux enregistrements de l’époque, des solos de guitares planants et une tonalité générale qui rappelle combien le LSD a pu être le carburant de toute une génération d’artistes. (…) Dans le contexte politique, économique et social actuel, il y a aujourd’hui quelque chose de revigorant à effectuer ce voyage en compagnie d’un musicien qui en véhicule avec intelligence et sensibilité la mémoire. »
– Alain Hertay – Culturopoing

« L’incroyable puissance psyché-pop des morceaux de ce Cambridge va vous épater. C’est à la fois très sixties et pourtant techniquement c’est le 21è siècle. Les arrangements sont somptueux tout autant que les compos. Quelqu’un m’a dit que ce projet portait une ressemblance certaine avec un groupe ayant existé mais moi, je ne vois vraiment pas lequel et s’il y a ressemblance alors c’est très très vague… Un petit bijou à ne surtout pas manquer ! –
www.rateyourmusic.com

Horaire

samedi 6 avril 2024 | 21:00

PRIX

En prévente : 15 €
Sur place : 18 €

INFORMATIONS

Organisateur